mercredi 22 février 2017

Dans ma playlist : Lady Wood - Tove Lo

Coucou les choux.

Tove Lo est une chanteuse suédoise de 29 ans. En 2015, son univers dark pop très personnel est projeté sur le devant de la scène musicale avec son premier album Queen of the Clouds. Un album que j'ai personnellement adoré! Avant même que j'aie eu le temps de me remettre de cette claque auditive, Tove annonçait déjà son deuxième album avec un single promotionnel déroutant mais efficace: "Cool Girl". C'est donc le 28 octobre 2016 que sort Lady Wood.

Un album féministe?

La pochette de l'album est explicite: il n'y aura pas de tabou dans Lady Wood. Que ce soit à travers la photo, montrant le bas ventre d'une femme (une référence au légendaire Like a Prayer de Madonna?) ou la calligraphie, où les "O" de Tove Lo prennent la forme de vagins stylisés, la sexualité féminine semble au coeur de cette oeuvre. Tove Lo elle même explique le sens du titre "Lady Wood" par ce qui s'apparenterait à une érection féminine.

Dans cet album, et notamment la première partie, "Fairy Dust", sont évoqués les différents aspects de la féminité, qu'ils soient beaux ou laids.


Le single "Cool Girl" évoque l'image de la femme parfaite voulue par la société. Dans ce titre entraînant au paroles ironiques, Tove Lo se fait passer pour une femme "cool", détachée dans ses relations amoureuses et libérée. En vérité, elle se révèle dans les autres titres être une femme passionnée, voire torturée, comme on peut le voir dans son court métrage musical (réservé à un public averti). C'est dans ce rejet de l'image de la femme parfaite, idolâtrée par la société, que je vois la dimension féministe de cet album.


"True Disaster" est selon moi le titre le plus marquant de l'album. Malgré un son électronique digne des plus grands tubes pop scandinaves, les paroles sont plutôt sombres et décrivent l'attirance destructrice que certaines femmes peuvent avoir pour des hommes qu'elles savent mauvais pour elles.

Le plaisir, la souffrance et l'éternel recommencement

La seconde partie, "Fire Fade", est beaucoup plus calme. Elle décrit la sensation de vide que l'on ressent une fois que les moments d'extase se sont envolés. Cette partie s'ouvre avec l'excellent "Don't Talk About It". Lente mais toute en puissance, cette chanson parle des non-dits et de la façon dont on peut noyer ses problèmes pour ne pas y faire face.

Si Fairy Dust représente l'enthousiasme des rencontres, de l'amitié, de la sexualité et de l'amour, Fire Fade représente la déception, l'ennui, la solitude.

J'aime aussi "Imaginary Friend" qui, malgré une apparente simplicité et une mélodie un peu plate, parle de la difficulté de garder confiance en soi lorsque le monde entier semble  vouloir nous décourager. Il ne s'agit pas juste d'un ami imaginaire mais d'une véritable métaphore de l'espoir.

La dernière chanson, "WTF Love Is", aborde la question des clichés habituellement associés à l'amour. A travers ce titre, elle exprime le souhait de pouvoir vivre une relation "normale", même si c'est cliché.


Plus sombre et abouti que son prédécesseur, Lady Wood est un formidable album qui explore les hauts et les bas de la vie. La production, à mi-chemin entre techno et pop girly, est aussi travaillée que les textes. Avec cet opus, Tove Lo a su se réinventer tout en restant fidèle son univers personnel.

J'ai adoré: True Disaster. Malgré les écoutes en boucle je ne m'en lasse pas!
J'ai moins aimé: Influence. Un premier titre un peu timide.
Ma note: ♥♥♥♥♥



Plein de bisous. ♥

jeudi 9 février 2017

Retour à Big Thunder Mountain

Coucou les choux!

Un petit article aujourd'hui pour vous parler de la réouverture, à Disneyland Paris, de Big Thunder Mountain. Cette attractions mythique, aussi surnommée le train de la mine, à rouvert en décembre dernier au terme de quasiment deux ans de réhabilitation!  C'est aussi le cas de Thunder Mesa Riverboat Landing, qui vous permet de faire le tour du lac à bord du Molly Brown.


Vous le savez, Disneyland est ma seconde maison, et il se trouve que cette attraction est ma préférée! J'ai vécu tellement de beaux moments et gardé tellement de souvenirs inoubliables sur ce train que ça a été très dur de m'en priver tout ce temps. Ça a été encore plus dur de voir le lac complètement asséché quand ils l'ont nettoyé...

Finalement, ma patience a été récompensée. J'ai pu redécouvrir l'attraction un jour avant sa réouverture officielle grâce aux soft openings, quelle petite chanceuse je suis. ^w^

Le ride a été un peu dépoussiéré et de nouveaux effets ont été rajoutés. Parmi les améliorations les plus notables, les chauve-souris sont devenues plus lumineuses, des jets d'eau ont été rajoutés et la dernière montée a été complètement repensée. Désormais, il y a des câbles lumineux et des effets de fumée ce qui rend cette scène encore plus explosive!


Petite anecdote amusante, le jour où j'ai pris ces photos, j'ai emmené ma maman dans l'attraction. Or il se trouve qu'elle n'aime vraiment vraiment pas les manèges à sensation. Ce qui devais arriver est arrivé, ma mère a passé tout le ride à se cacher les yeux et à pousser des "HIIIIIIIIII" super aïgus. Je ne pensais vraiment pas que cette attraction l'impressionnerait à ce point!


Une petite photo bonus de notre joli château...

Plein de bisous. ♥

jeudi 2 février 2017

Petits scones anglais

Coucou les choux!

Aujourd'hui je vous emmène chez nos voisins d'outre prendre un thé avec ces délicieux scones aux raisins secs. Si vous n'avez jamais goûté ces petits pains au lait croustillants à l'extérieur et fondants à l'intérieur, c'est l'occasion d'essayer. Les raisins secs pourront être bien entendu supprimés de la recette ou remplacés par des cranberries. Vous n'avez donc plus d'excuse pour apprécier les scones nature ou ouverts en deux et tartinés de confiture ou de cream cheese. C'est une recette plutôt rapide et très facile, qui m'est inspirée du blog de Mercotte mais il m'est arrivé de faire cette recette à l'oeil tellement c'est facile. Au petit déjeuner comme au goûter, c'est une des recettes que j'apprécie le plus.


Pour une douzaine de scones:
- 250g de farine (un peu plus pour étaler)
- 25g  de sucre
- 1/2 sachet de levure chimique,
- 50g de beurre salé à température ambiante
- 15cl de lait 
- une poignée de raisins secs
- (facultatif) 1 oeuf pour dorer


Let's bake!
  • Dans une jatte, mélangez la farine, la levure, le sucre et le beurre, coupé en petit morceaux. Travaillez avec vos doigts jusqu'à obtenir un mélange sableux.
  • Ajoutez progressivement le lait tout en pétrissant la pâte.
  • Ajoutez enfin les raisins et continuez de pétrir un peu pour en mettre bien partout.
  • Si nécessaire, mettez un peu de farine sur vos mains pour former une belle boule.
  • Préchauffez votre four à 190°.
  • A l'aide d'un rouleau, étalez la pâte, mais pas trop! Elle doit garder au plus ou moins 2cm d'épaisseur pour que les scones soient bien gonflés.
  • Utilisez un verre ou un emporte pièce assez gros pour former autant de scones que vous pouvez. 
  • Placez les scones sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et étalez un peu d’œuf battu sur le dessus si vous le souhaitez.
  • Enfournez pour environ 15 minutes, histoire que les scones soient dorés.
  • Dégustez tiède avec un bon thé ; c'est encore meilleur!


Ca ne vous à peut être pas échappé mais le rythme de publication se fait plus lent en ce moment. Ce n'est pas du tout à cause d'un manque d'inspiration mais plutôt de mes partiels de janvier (qui se sont super bien passés au demeurant). Ça ne va pas vraiment s'arranger ces prochains mois car je vais entamer la semaine prochaine un stage de rédactrice en alternance avec mes cours. Toute fois, j'essaierai quand même de prendre un peu de temps juste pour mon blog à moi. 

Plein de bisous. ♥